UVE de Concarneau

img_0574

Usine de Valorisation énergétique de Concarneau

L’usine de valorisation énergétique de Concarneau est une installation classée pour la protection de l’environnement soumise à l’arrêté préfectoral d’exploitation (N°37-06AI du 28 juillet 2006). Elle est composée d’une fosse d’une contenance de 2 700 m3 (soit environ 1 300 tonnes), de 2 lignes d’incinération, une plateforme de traitement de mâchefers et sa plateforme de maturation, un groupe turbo-alternateur ainsi qu’un réseau de chaleur vers Bioceval (usine voisine de valorisation de coproduits de poissons).

Son histoire

Depuis sa création, VALCOR ne cesse de moderniser l’usine afin de répondre aux évolutions règlementaires :

  • 1989 : Mise en service de l’usine d’incinération
    2 lignes d’incinération
    capacité de traitement déchets : 58 000 t/an
    Capacité de 2 x 3.7 t incinérées par heure
  • 2001 : Création de la plateforme de maturation des mâchefers
  • 2006 : Mise  aux normes en réponse aux nouvelles dispositions réglementaires relatives aux rejets atmosphériques et mise en place d’un Groupe Turbo-alternateur (GTA)
  • 2009 : Certification 14 001 obtenue par le prestataire GEVAL (Véolia propreté)
  • 2010 : Mise en place du suivi en semi continue des dioxines
  • 2016 : Certification 50 001 obtenue par Valcor, pour l’usine ainsi que pour l’ensemble de ses installations (siège social, déchèteries et centres de transfert)

Sa gestion au quotidien

Dans le cadre d’une procédure de marchés publics, l’exploitation du site a été confiée à la société GEVAL jusqu’en 2018.

L’équipe travaillant sur le site est composée d’un directeur, d’un responsable d’exploitation, d’une assistante administrative, de 6 agents techniques et 12 agents de quart.

L’usine fonctionne 7j/7, 24h/24h toute au long de l’année. Cependant, deux arrêts techniques annuels sont programmés pour effectuer les travaux de maintenance.

Son fonctionnement

img_0542

Déchets incinérés dans le four de l’UVE

Une fois les déchets vidés par la semi-remorque ou le camion benne en fosse, un agent de quart les mélange à l’aide d’un grappin  pour les homogénéiser et les dépose dans l’une des 2 trémies qui permettent d’alimenter les fours. Les déchets sont ainsi brûlés à une température moyenne de 1 000 °C pendant environ 45 mn.

En sortie de fours, des résidus solides non dangereux sont recueillis qu’on appelle communément des mâchefers. Ils sont composés de cendres, d’imbrûlés et de métaux ferreux et non ferreux. L’incinération des déchets produits aussi des Résidus d’Épuration des Fumées des Ordures ménagères( REFIOM).

L’UVE de Concarneau valorise l’énergie dégagée par les déchets en électricité et vapeur

synoptique-uiom